Préhistoire 
Grotte de LASCAUX





Elle fut découverte le 12 Septembre 1940 par quatre jeunes gens partis à la recherche de leur chien disparu dans un trou provoqué par le déracinement d'un arbre. L'instituteur de Montignac, averti de cette découverte alerta aussitôt l'abbé BREUIL, qui vint sur place et fit une étude minutieuse de cette grotte qu'il baptisa "la Chapelle Sixtine du Périgordien".

La grotte est composée de deux grandes salles, la Rotonde et l'Abside, et de galeries plus ou moins larges, ornées d'environ 1500 gravures et 600 dessins peints en jaune, rouge et noir. Les peintures et gravures représentent des taureaux, des chevaux, des cerfs, des bouquetins, mais aussi des félins, un renne, un ours, un rhinocéros et un animal fantastique, tous accompagnés de points et de motifs géométriques dont la signification est inconnue.

Classée monument historique, la grotte est inaugurée en 1948, mais malgré les précautions prises, les peintures commencèrent à se détériorer, l'effet du gaz carbonique et la pénétration de l'humidité entrainant le développement d'une moisissure verte et un dépôt de calcite blanchâtre. La grotte fut définitivement fermée au public en 1963.

Dix ans plus tard, le projet d'un fac similé est émis, qui aboutira à l'ouverture de LASCAUX II en 1983. Ce fac similé, réalisé par Monique PEYTRAL, est situé à 200 m de la grotte originale. Les deux galeries reproduites -la Salle des Taureaux et le Diverticule Axial- rassemblent la majeure partie des peintures de LASCAUX. Une véritable prouesse technologique et une grande rigueur scientifique ont permis de recréer l'atmosphère de la cavité originale.

En 10 ans, plus de 3 Millions de visiteurs ont pu découvrir, grâce à son double, le plus célèbre sanctuaire du monde, qui a pu ainsi renaitre à la vue du public.


Revenir au sommaire