Les riviéres
Dordogne 
Longueur : 490 km. La Dordogne prend sa source dans les monts d'Auvergne, près du Mont-Dore, dans le Massif central. Elle coule en Auvergne , puis en Corrèze, baigne Bort-les-Orgues, puis Beaulieu, entre dans le Lot, reçoit la Cère, affluent de rive gauche, arrose Souillac, pénètre en Dordogne dans la région d'Aquitaine, reçoit la Vézère, affluent de rive droite, arrose Bergerac puis Sainte-Foy-la-Grande et Castillon-la-Bataille, entre dans le département de la Gironde, baigne Libourne et conflue avec la Garonne au bec d'Ambès dans l'estuaire de la Gironde au nord de Bordeaux..
La Dordogne est navigable surtout en aval de Libourne. Des barrages destinés à une production hydroélectrique ponctuent son cours supérieur, notamment ceux de Bort-les-Orgues, de Marèges, de l'Aigle et de Chastang, en Corrèze.  

Vézère
Longueur: 192 km. Née vers 700 m sur le plateau de Millevaches, en Corrèze, elle coule vers le sud-ouest et creuse une vallée, coupée de petits barrages, qui passe par Treignac et Uzerche. Elle reçoit dans le bassin de Brive son principal affluent, la Corrèze. Entrant en Dordogne, dans la région d'Aquitaine, elle encaisse ses méandres dans le Périgord et arrose Terrasson-la-Villedieu, Montignac, Les Eyzies, Le Bugue, Condat. Elle se jette dans la Dordogne à Limeuil. La richesse de la basse Vézère en gisements préhistoriques lui confère un incomparable prestige.  


Isle
Longueur: 235 km. Née en Haute-Vienne, dans le Limousin à 550 m d'altitude, elle se dirige vers le sud-ouest, entre en Dordogne, et sa vallée se creuse dans les causses du Périgord. À Périgueux, grossie de l'Auvezère, son débit est de 27 m3/s avec de gros écarts entre été et hiver. Sa vallée élargie, intensément cultivée, jalonnée de bourgs (Mussidan, Montpon-Ménestrol) s'épanouit à l'approche du Bordelais ; en Gironde, elle reçoit la Dronne et se jette dans la Dordogne à Libourne.
 




Revenir au sommaire